LE SYNDROME DE LA GRENOUILLE


Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.

La température continue à grimper. L'eau est maintenant chaude. C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s'affole pas pour autant.

L'eau est cette fois vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s'est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien.


La température continue à monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais avoir fait quelque chose pour s'extraire de la marmite.

Si la même grenouille avait été plongée directement dans l'eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée aussitôt de la marmite... Cette expérience montre que lorsqu'une dégradation des conditions s'effectue d'une manière suffisamment lente, elle échappe à la conscience et ne suscite, la plupart du temps, aucune réaction, aucune opposition, aucune
révolte.

 


ANALYSE

Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques décennies, nous subissons unelente dérive à laquelle nous nous habituons. Le GAVAGE PERMANENT d’informations niaises, de la part des médias, sature les cerveaux, qui n’arrivent plus à faire la part des choses entre le réel et le virtuel, entre les films et la réalité. L’énergie nucléaire, les engrais chimiques, les clonages, les OGM, ont grignoté notre libre arbitre au point qu’il est condamnable de vouloir échapper aux vaccinations (par exemple), et que l’idée même de vouloir y échapper vous catégorise immédiatement comme sectaire marginal ; ce qui en dit long sur le formatage profond des esprits ! Les noirs tableaux annoncés pour l’avenir, au lieu de susciter des réactions et des mesures préventives, ne font que préparer psychologiquement le peuple à accepter des conditions de vie décadentes, voire DRAMATIQUES.

Conte philosophique attribué à Olivier CLERC : www.olivierclerc.com






ELECTROSENSIBILITE : EHS ou HSEM

C’est à un médecin polonais, Maria Sadcikova, que nous devons la première description de la « maladie des micro-ondes », cette femme qui suivait des milliers de techniciens travaillant dans le secteur militaire (radars…) a décrit un ensemble de troubles neurologiques et cardiovasculaires, dont l’intensité est proportionnelle aux doses reçues, même avec des faibles puissances. Il s’agit des symptômes d’une pathologie nouvelle : l’électrosensibilité, une forme d’allergie particulière, récente, et en pleine progression dans nos pays industrialisés, qui se produit en présence de champs électromagnétiques. Tout comme une allergie, celle-ci peut s’aggraver avec le temps, plus les expositions aux ondes « provocantes » se reproduisent, plus l’organisme devient sensible, réagissant à des doses de plus en plus faibles ou des gammes de fréquences ignorées jusque là, une fois les premiers symptômes constatés, elle ne peut que s’accroître.
Source : electrosensible.org



L'EHS Electro Hyper sensibilité ou Hypersensibilité Electromagnétique (HSEM) est une pathologie reconnue et décrite par l'OMS. En Suède il s'agit d'un handicap, en Angleterre une maladie, mais le lien officiel avec les champs électromagnétiques n'est pas officiellement reconnu ! En France, elle est juste ignorée par les pouvoirs publics. Or, de nombreuses études indépendantes et non contestées ont démontré à la fois la réalité de l'électrosensibilité et le lien physiologique avec l'exposition aux champs électromagnétiques.
Source : Robin des toits



La sensibilité électromagnétique est une maladie dans laquelle une personne déclare souffrir de symptômes qui, selon elle, sont causés et aggravés par des champs ou des ondes électromagnétiques. Les symptômes décrits sont reconnus comme réels, la sensibilité électromagnétique est officiellement considérée comme un handicap en Suède, mais la recherche scientifique globalement conclut à ce jour que les champs ou ondes électromagnétiques n'en serait pas la cause. Prendre au sérieux ces symptômes, implique donc d'en rechercher une autre cause réelle (y compris psychologique). Inversement, certains considèrent que ces études concluant négativement sont biaisées, et que l'importance pratique et financière des techniques utilisant les ondes contribue à ce biais. Dans les cas les plus sévères, les personnes sont tellement affectées qu'elles s'isolent, cessent le travail et changent leur mode de vie, alors que d'autres personnes rapportent des symptômes moins sévères qui entraînent un évitement de certaines sources de champs électromagnétiques.
Source : Wikipedia



Reconnaissance de la maladie

La maladie est pratiquement inconnue en France, et non reconnue par l'Etat. De très nombreux malades, atteints d’intolérance aux champs électromagnétiques consultent aujourd’hui le corps médical, en affirmant qu’ils sont électrosensibles. Beaucoup de ces malades se heurtent encore malheureusement à une absence de prise en charge spécifique par le corps médical, faute d’une reconnaissance de leur maladie. Dans notre société actuelle, l'électrosensibilité est une maladie extrêmement handicapante car les champs électromagnétiques sont omniprésents. Cela impose un changement de vie important : déménagement, travaux très onéreux de blindage de l’habitation, changement de profession…







CHAMP ELECTROMAGNETIQUE


Dès lors que des charges électriques sont en mouvement, apparaît un champ électromagnétique variable dans le temps. Ce phénomène est formé de 2 ondes liées (l’une électrique et l’autre magnétique) qui se propagent à la vitesse de la lumière. Bien que non perceptibles par l’homme, des champs électromagnétiques sont partout présents dans notre environnement. Toute installation électrique crée dans son voisinage un champ électromagnétique.


Comparaison des propriétés des champs électriques et magnétiques
Champs électriques E Champs magnétiques H
La mise sous tension d'un conducteur crée un champ électrique. Le passage d'un courant électrique crée un champ magnétique.
Ce champ se mesure en volts par mètre (V/m). Ce champ se mesure en ampères par mètre (A/m).
En pratique, on utilise aussi l’induction magnétique, qui s'exprime en microteslas (
μT).
Le champ électrique peut exister même lorsqu’un appareil électrique est éteint. Dès que l'on allume un appareil électrique et que le courant passe, un champ magnétique apparaît.
L'intensité du champ diminue lorsque la distance à la source augmente
La plupart des matériaux de construction protègent un peu contre les champs électriques. La plupart des matériaux courants sont incapables de réduire l'intensité d'un champ magnétique.
Source : Organisation mondiale de la santé (OMS)